Le vin au Québec

2 vins à découvrir en ce mois d’août

Vendredi, août 18, 2017 @ 07:08
posted by Francis Roussin

Le mois d’août est un de mes mois préféré, pourquoi? Parce que les nuits fraîches m’apportent des nuits de sommeil réparateur, les matins clairs et encore engourdis de la fraicheur de la nuit donnent une dimension différente au chant des oiseaux, les journées chaudes sans charge d’humidité me permettent de faire mes activités quotidiennes sans effort et le soir venu, on peut faire un p’tit feu et veiller dehors sans que les moustiques viennent gâcher notre plaisir! Et pour ajouter à ce bien-être, voici deux vins qui sont synonymes de plaisir!

Du Portugal, un vin blanc provenant de l’Alentejano : Dez Tostoes (Dix Centimes). Pour la petite histoire ce vin fait un rappel historique : Le 19 janvier 1919, le drapeau royal bleu et blanc fut brandi comme un acte provocateur envers la restauration de la monarchie qui avait été aboli en 1910. En vue du retour de la couronne, la monnaie « Tostoes » fut créée pour substituer le « reis ». Finalement, la monnaie ne vit jamais le jour, la révolution échoua et la république fut restituée le 23 février. Et dans les faits, ce vin issu du cépage autochtone antao vaz est jaune pâle, limpide et brillant, un vin sec et vif aux arômes de pommes fraîches ainsi que de légères notes grillées. Le vin est élevé pendant six mois en fût de chêne français et américain pour donner une texture ample et soyeuse. Un vin de plaisir pour accompagner les viandes blanches grillées et légèrement gratinées. Dez Tostoes 2016, Vinho Regionale Alentejano à 19,60$ (13286837).

En rouge, un arrêt en France la région du Rhône en appellation Côtes-du Rhône Villages Plan de Dieu. L’appellation Côtes-du- Rhône Villages regroupe environ 95 communes et 38 d’entre elles peuvent inscrire le nom de la commune, dans ce cas-ci Plan de Dieu (2005). Issu de grenache (65%), syrah (30%) et mourvèdre (5%), chaque cépage est vinifié séparément pour ensuite être assemblé, suit un affinage de six mois en cuves inox. Ce vin de Gabriel Meffre offre une robe rubis violacé, limpide et brillante ainsi que des arômes de fruits rouges, d’épices. En bouche, ce vin est sec et vif, les tanins sont présents sans astringence ou amertume. La persistance, la fraicheur et l’élégance s’allient pour assurer plaisir et bonheur à nos papilles. Saint-Mapalis 2015, Côtes-du- Rhône Villages Plan de Dieu à 18,95$ (13286829).

 

Manon Chalifoux

Conseillère en vin (du jeudi au lundi)

SAQ Sélection Ste-Adèle

 

FacebookTwitterGoogle+Partager

2 vins à découvrir en ce mois de juillet

Mardi, juillet 11, 2017 @ 11:07
posted by Francis Roussin

Les jours « pluie alternance soleil » suivi par les jours « soleil avec passages nuageux et possibilités d’averses » avec quelques jours « nuageux avec percées de soleil », j’en perd le nord mais le résultat est que mes fleurs annuelles n’ont jamais été aussi belles et mon terrain aussi vert depuis des années! Il faut toujours rester positif et avoir son parapluie à porter de main!

Pour le plaisir et la découverte je vous amène en Espagne et vous invite à déguster le savoureux Inspiracion 2016 de la maison Valdemar sous l’appellation Rioja. Un vin blanc pour amateur de vin rouge! Élaboré avec du tempranillo blanco avec un élevage en cuves inox sur lies, ce vin jaune paille, limpide et brillant nous amène sur des arômes de fruits blancs, de fleurs et d’épices. En bouche l’Inspiracion est sec et vif avec une texture ample, ronde et soyeuse. Une rétro de poire nous invite à poursuivre notre dégustation sur la terrasse pour l’apéritif ou encore mieux avec des pétoncles grillés, un filet de saumon en papillote ou une brochette de poulet et ananas! Inspiracion Valdemar 2016, Rioja à 19,90$ (12591821).

Inspiracion Valdemar 2016, Rioja

En rouge, voguons vers l’appellation Faugères avec le Mas des Capitelles 2015, Cuvée La Catiède. Élaboré avec un assemblage de carignan, de mourvèdre, de syrah et de grenache, cette cuvée est issue de raisins triés sur pied et vendangés manuellement avec de petits rendements (beaucoup de raisins pour peu de jus). Vinifié traditionnellement en cuvaison longue pendant plus de 30 jours, non filtré et avec un emploi minimum de SO2, la cuvée «Catiède» propose une robe intense et pourpre, un nez de fruits rouges agrémentés d’épices et de fleurs. En bouche, ce vin est sec, vif avec des tanins présents mais tout en finesse. Un vin persistant avec du caractère et de l’élégance. À savourer avec une tourte au canard confit, un filet mignon tout simple ou encore avec un burger d’agneau. Ce vin est issu de culture biologique et le vignoble est conduit en biodynamie. Un petit séjour en carafe de 30 minutes lui sera bénéfique. Mas des Capitelles 2015, La Catiède à 17,95$ (12798742)

Mas des Capitelles 2015, La Catiède à 17,95$ (12798742)

Manon Chalifoux

Conseillère en vin (du jeudi au lundi)

SAQ Sélection Ste-Adèle

5 vins très abordables à découvrir!

Mercredi, mai 10, 2017 @ 04:05
posted by Francis Roussin

Eh oui voilà déjà le mois de mai, les bourgeons qui éclatent, les écureuils qui courent dans tous les sens, les vins rosés qui débarquent à la SAQ pour la nouvelle saison!

Voici un bref aperçu de quelques-uns de ces délices qui sauront vous plaire peu importe le moment, la compagnie ou le plat!

En bulle, une nouveauté : Carpene Malvoti rosé, Italie à 17,95$ (13198950), un mousseux élaboré à 85% de pinot noir et complété avec du rabaso, la bulle provient de la méthode charmat (deuxième fermentation en cuve plutôt qu’en bouteille, ce qui réduit les coûts). Un mousseux à la robe rose pâle, limpide et chatoyante. Des arômes de fruits rouges, une acidité vive, une bulle fine et abondante. Un vin sec et harmonieux qui vous charmera autant à l’apéro qu’avec des calmars frits.

Alsace Willm 2016 à 18,15$ (12521401): Élaboré avec du pinot noir, ce vin a la robe rose très pâle présente des arômes de fraises. En bouche, le vin est sec (1,5 g/L) etbvif. Une rétro de fruits rouges, une texture très ronde et la persistance est moyenne. Apprécié en apéro ou avec les salades d’été.

Château du Grand Escalion 2016, Costières de Nîmes à 17,85$ (12843128): Élaboré avec du grenache (60%) et de la syrah (40%), ce vin a la robe très pâle nous accueille avec des notes de fraises à la guimauve. En bouche le vin est sec (1,3 g/L) et vif. D’une persistance moyenne, c’est le parfait compagnon pour les crustacés nature ou avec un beurre citron.

Dilé, Vino da Tavola, Italie à 17,55$ (13241073): Élaboré avec du negroamaro (80%) et complété avec du pinot noir, ce vin rose pâle présente des arômes intenses de fruits rouges avec quelques notes florales. Une légère touche de sucre résiduel (4,2 g/L) combiné avec une acidité assez présente donne un vin aux saveurs estivales. Le parfait compagnon pour les sushis ou une poitrine de poulet farci au fromage de chèvre et enrobé de pancetta!

Et je termine avec le roi des rosé, le Tavel 2015 de Tardieu-Laurent à 23,25$ (13199274). Élaboré avec de la grenache (60%), du cinsault (35%) et de la syrah (5%), ce rosé à la robe cerise se présente avec des arômes discrets de fruits rouges et d’épices. En bouche, le vin est sec (1,3g/L), vif et la présence de légers tanins vient donner du corps et de la texture à ce grand vin. Ce Tavel sera le parfait compagnon pour un homard thermidor, des huitres gratinées, des viandes blanches ou du poisson grillé!

Château du Grand Escalion 2016

Manon Chalifoux

Conseillère en vin (du jeudi au lundi)

SAQ Sélection Ste-Adèle

Chronique Vins et Spiritueux à l’eau d’érable

Samedi, avril 29, 2017 @ 04:04
posted by Francis Roussin

Chronique de Manon Chalifoux, conseillère en vin et sommelière, elle nous parle des vins et spiritueux tiré de de l’eau d’érable. Quel délice. Passez à la succursale SAQ de Sainte-Adèle.

Vin du domaine Labranche

Les vins à découvrir en avril!

Mardi, avril 4, 2017 @ 09:04
posted by Francis Roussin

Encore une fois le thermomètre fait les frais du manque de constance de Dame Nature, une journée au printemps, une journée en hiver, une journée moitié-moitié! Il faut amener sa valise au travail pour avoir le bon vêtement sous la main! Quoiqu’il en soit, ce qui est important c’est d’avoir le bon verre de vin pour s’accompagner, nous et nos invités

En blanc, je vous amène faire un tour en Italie, plus précisément dans le nord en Vénétie avec le Blanc de Fè 2015 du vignoble Nardello.

Élaboré à part égale de trebbiano di soave, de chardonnay et de garganega. Les trois cépages sont vinifiés séparément puis assemblés. Un vin à la robe jaune pâle, limpide et brillante. Des arômes de fruits blancs (poires), de fines herbes (basilic) et une touche d’agrumes en finale. En bouche le vin est sec, vif, ronde avec une belle finale équilibrée avec des notes fruitées en rétro. Un très beau vin à prendre en apéro mais aussi avec des sushis, un filet de porc farci aux poires et au cheddar ou tout simplement un plat de pâtes, filet d’huile d’olives, basilic frais et une touche de parmesan! Blanc de Fè 2015, Veneto à 19,10$ (13186297)

Blanc de Fè 2015, Veneto

En rouge, un classique de la région de Bordeaux, le Château Bertinerie 2015, élaboré majoritairement avec du merlot et complété avec du cabernet sauvignon et du cabernet franc, ce vin fait un élevage de douze mois en fûts de chêne de un an (fût de chêne ayant déjà servi pendant une année). Il en résulte un vin à la riche robe rubis, limpide et brillante. Des arômes de fruits rouge et noirs suivis par les épices et une touche boisé. En bouche, le vin est sec, vif, les tanins présents sont assez fermes sans être amers. Un beau vin pour accompagner les viandes rouges grillées, les plats de pâtes gratinés (lasagne) et éventuellement une viande blanche grillée sur le BBQ! Château Bertinerie 2014, Côtes de Bordeaux Blaye à 17,85$ (962118)

Château Bertinerie 2014, Côtes de Bordeaux Blaye

Manon Chalifoux

Conseillère en vin (du jeudi au lundi)

SAQ Sélection Ste-Adèle

2 vins à découvrir en février

Mercredi, février 15, 2017 @ 04:02
posted by Francis Roussin

Je ne sais même pas si la marmotte a vu son ombre, mais je sais que j’aime le vin, le bon! Qu’est-ce qu’un bon vin? C’est le vin qui me fait plaisir, qui me donne des idées de repas ou de vacances, bref un vin qui fait plus que faire plaisir à mes papilles, qui l’instant d’une gorgée m’amène ailleurs! Voici deux de ces vins!

En 1982 naissait le vignoble de L’Orpailleur à Duhnam au Québec, c’est le premier vignoble québécois! C’est Hervé Durand, qui, en arrivant de France, est tombé amoureux du coin. Il a acheté une fermette pour pouvoir y faire un petit vignoble. Monsieur Durand avait déjà beaucoup d’expérience dans le domaine, il était vigneron en France. Alors, il a demandé à son voisin et ami de longue date, Charles-Henri de Coussergues, de l’accompagner dans cette belle aventure et de venir s’établir au Québec. Ici, ils se sont liés d’amitié avec le voisin d’en arrière, Frank Furtado, qui s’est joint à eux. Et c’est en signant les papiers officiels du vignoble avec leur avocat que le trio a trouvé son associé final : l’avocat lui-même, Pierre Rodrigue, lui aussi tombé amoureux du projet.

Et 35 ans plus tard, le résultat est magnifique! Il faut cesser d’être hyper critique en vers les produits de chez nous et les apprécier pour ce qu’ils sont c’est-à- dire de très bons vins qui n’ont pas besoin d’être comparé.

L’Orpailleur blanc 2015 est élaboré avec du vidal et du seyval. La robe est jaune pâle, limpide et brillante. Des arômes de fruits blancs avec des effluves d’agrumes nous invitent à poursuivre notre dégustation. En bouche, le vin est sec et vif, beaucoup de rondeur et de persistance. Avec seulement 11,5% d’alcool, ce vin digeste s’invite comme complice à l’apréro amis aussi avec des fruits et des poissons maigres. L’Orpailleur blanc 2015 à 15,45$ (704221).

Orpailleur blanc 2015

La dénomination d’origine (DO) Montsant est une appellation espagnole du sud de la Province de Tarragona, en Catalogne. Anciennement Falset Tarragona (DO), la dénomination prit en 2002 le nom de la montagne de Montsant toute proche. Le vignoble représente aujourd'hui une superficie de production d’environ 2.000 hectares.

Voilà pour la géographie, passons maintenant aux choses sérieuses : La dégustation! Cims del Montsant 2010 est issu d’un assemblage de grenache (63%) et de carignan (37%), est élevé pour cinq mois en barrique de chêne français (70%) et américain (30%). La robe est rubis franc, limpide et brillante. Des arômes de fruits rouges mûrs, une touche de cacao. En bouche, ce vin est sec et vif avec des tanins très harmonieux. Tout en équilibre, ce vin a une persistance vraiment intéressante et accompagnera parfaitement les viandes blanches grillées ainsi que les plats épicés. Cims del Montsant 2010, DO Montsant à 16,95$ (13072943).

Cims del Montsant 2010

Manon Chalifoux

Conseillère en vin (du jeudi au lundi)

SAQ Sélection Ste-Adèle

2 vins pour bien débuter l’année 2017

Mercredi, janvier 18, 2017 @ 07:01
posted by Francis Roussin

Pour bien débuter 2017, deux vins qui feront autant plaisir à vos papilles qu’à votre budget! Voici donc deux belles découvertes qui, je l’espère, vous procureront un joli plaisir gustatif.

Tout d’abord du Portugal, un vin blanc élaboré avec des cépages locaux qui n’ont rien à envié aux cépages internationaux. Composé de 80% de antao vaz qui apporte la structure et l’intensité aromatique et de 20% d’arinto qui apporte la tension et la minéralité ce vin blanc portugais à la robe clair et brillante se livre avec des arômes discrets de fruits blancs et de fleurs. En bouche, l’acidité est vive sans être agressante et la longueur intéressante. Un vin typique du Portugal en ce qui a trait à sa faculté de séduction, le Pago do Conde 2015 charmera vos convives à l’apéro et ne laissera personne indifférent s’il est servi avec une fondue au fromage traditionnelle! Paco do Conde 2015 à 12,30$ (12476858)

Paco do Conde 2015

En rouge, allons faire un petit tour du côté de l’Afrique du Sud où l’été bat son plein! Un vin savoureux, sans lourdeur élaboré avec les cépages syrah (85%) et mourvèdre (15%). Fait intéressant, une partie du vin est élevée en fut de chêne français pour 8 à 10 mois tandis qu’une autre partie fait un élevage en cuves inox avec immersion de douelles. Cette façon de faire permet de garder toute la fraîcheur au vin tout en lui amenant une souplesse tannique et la complexité du bois. Une robe rubis, limpide et brillante précèdent des arômes de sirop de fraises et de caramel écossais. En bouche le vin est souple avec une acidité soyeuse et des tanins équilibrés. Une finale enrobée avec une belle puissance. Le parfait compagnon des plats réconfortants hivernaux comme un rôti de palette ou un bœuf mijoté! Ce vin pourrait aussi accompagner une raclette avec viandes grillées. Spier 2015, Stellenbosch, Afrique du Sud à 14,95$ (10679221).

Spier 2015, Stellenbosch

En espérant que ces deux découvertes feront votre bonheur, j’en profite pour vous souhaiter une excellente année 2017!

 

Manon Chalifoux

Conseillère en vin (du jeudi au lundi)

SAQ Sélection Ste-Adèle

3 suggestions de vin pour le temps des fêtes!

Mercredi, décembre 7, 2016 @ 08:12
posted by Francis Roussin

Tout est presque prêt pour les festivités à venir, les cadeaux, les menus, les invitations, la neige est commandée et elle ne devrait pas être en rupture (back order) cet année, sinon je serai « obligée » de faire du kayak à Noël ! Quoiqu’il en soit cette période de réjouissances devrait être source de bonheur et de résilience et non d’anxiété et de doute.

Pour partager votre table voici une suggestion de vin blanc passe-partout qui saura plaire à presque toutes les papilles. Charles and Charles 2015, chardonnay, Columbia Valley, Washington. Ce vin qui a fait une partie de sa fermentation en fût (22%) et une partie seulement d’élevage sous bois (23%), le reste étant en cuves inox est vieilli 8 mois sur lies pour favoriser la complexité, la richesse et la profondeur du vin. Le résultat est un vin blanc à la robe jaune paille, limpide et brillante, des arômes de fruits frais (pommes, poires), une touche exotique. En bouche, le vin est plutôt sec avec une acidité rafraichissante, une longueur intéressante et des effluves légèrement grillées en retro. Ce Charles et Charles accompagnera à merveille vos soirées festives que ce soit en version volaille rôtie, fondue au fromage ou raclette ! Charles et Charles 2015, Chardonnay, Columbia Valley à 18,95$ (12704291)

Charles et Charles 2015, Chardonnay, Columbia Valley

En rouge, un vin de soleil en provenance du Bierzo en Espagne. Magnifique région située au nord-ouest qui cultive presqu’en exclusivité le cépage mencia, ce cépage méconnu qui peut donner des vins tout en souplesse et en fruit peut aussi rendre des vins riches puissants et complexes et nous en mesurons toute l’ampleur avec le Pittacium 2010. Un vin à la robe rubis intense, presqu’opaque, des arômes de fruits très mûrs, d’épices avec quelques notes boisées. En bouche, le vin explose ! Sec et vif avec des tanins soyeux et enrobés qui ne laissent aucune astringence. Très persistant, ce vin qui a fait un élevage de huit mois en barriques de chêne américain et français suivi d’un affinage de vingt-quatre mois en bouteilles avant la mise en marché, est tout simplement délicieux ! Servez-le avec une viande rouge braisée, une viande sauvage ou un mijoté bien savoureux. Pittacium 2010, Bierzo à 21,05$ (10860881)

Pittacium 2010

En terminant, une petite bulle sympathique et différente : La Croisée du Minot : élaboré avec du cidre mousseux obtenue par une deuxième fermentation en cuve close et du cidre de glace, ce cidre différent pas trop sucré, pas trop sec fera le bonheur de vos papilles à l’apéro ou au brunch pour la modique somme de 9,60$. La Croisée du Minot (12962063) format 375 ml.

La Croisée du Minot cidre

 

 

Manon Chalifoux

Conseillère en vin (du jeudi au lundi)

SAQ Sélection Ste-Adèle

3 vins à découvrir en novembre

Lundi, novembre 14, 2016 @ 05:11
posted by Francis Roussin

Novembre ! Mois du beaujolais nouveau, de la grande Dégustation de Montréal, du salon des vins italiens, du salon des vins en importation privée et bien sûr Montréal Passion Vin, si vous pensez que c’est un mois de grisaille, détrompez-vous, c’est un mois de découvertes et d’abondance ! J’ai dégusté plus de 150 vins en deux jours, de quoi faire faire un « burn-out » à mes papilles mais n’ayez crainte, elles en ont vu d’autres !

En blanc, je vous invite à redécouvrir le Fumaio 2015, un assemblage de sauvignon blanc et de chardonnay à part égale. La robe jaune pâle, limpide et brillante nous invite sur des arômes de pamplemousse et de fleurs. En bouche le vin est sec, vif et désaltérant. Un vin tout simple qui saura plaire à tous les coups. Essayez-le en apéro ou avec des huitres frites, tout simplement délicieux ! Fumaio 2015, Toscana IGT à 16,85$ (854562).

Fumaio 2015, Toscana IGT

Toujours en blanc, en provenance de l’Argentine, Le Don David Reserve torrontes 2015. Issu du cépage fétiche de l’Argentine, ce vin sec et vif est très aromatique, des fleurs blanches, du litchi, une touche d’ananas et nous voilà au pays des merveilles. Un vin parfait pour les sushis pour ceux et celles qui préfère les vins secs avec ce type de plat. Don David Reserve 2015, Torrontes, Valle de Cafayate à 17,00$ (10894423).

Don David Reserve 2015

En rouge un nouveau produit en provenance du Chili. Le San Pedro 1865, Single Vineyard 2014, Carmenère. Ce cépage longtemps confondu avec le merlot, nous a souvent donné des vins verts, âpres et manquant d’équilibre mais ce temps est révolu. Maintenant que ce cépage est différencié, il est récolté quelques semaines plus tard pour lui donner la chance d’en arriver à une pleine maturité. Et quand cette maturité est au rendez-vous c’est un délice ! 1865 Single Vineyard 2014, Carmenère, du vignoble San Pedro Tarapaca est d’une couleur rubis intense, limpide et brillante. Des notes de poivrons rouges rôtis, de cerises noires avec une touche de torréfaction nous invitent à continuer notre voyage sur une vin sec, vif avec des tanins puissants mais très soyeux, une texture ronde voire grasse et beaucoup de longueur. Un plaisir à découvrir sur les plats automnaux comme un mijoté de gibier, un braisé d’agneau ou tout autre plat savoureux. 1865 Single Vineyard 2014, carmenere à 21,95$ (12567995).

1865 Single Vineyard 2014

Joyeux Novembre !

 

Manon Chalifoux

Conseillère en vin

Domaine La Hitaire 2015 et Moraza 2015 Rioja

Jeudi, septembre 15, 2016 @ 05:09
posted by Francis Roussin

Wow, quel été formidable nous avons eu !  Les vins blancs et rosés ont volé la vedette ces derniers mois mais les vins rouges ne sont pas restés en reste et le mois de septembre connait un départ canon, en souhaitant que rien ne vienne troubler les vendanges et nous aurons droit à un superbe millésime 2016 au Québec !  Pour l’instant allons faire un petit tour en France puis en Espagne pour nos découvertes du moment.

Tout d’abord en blanc, du Domaine La Hitaire 2015, gros manseng-chardonay, igp Côtes de Gascogne.  Issu d’un domaine La Hitaire, propriété de Armin et Rémy Grassa, fils de Yves Grassa qui nous a fait connaître la Gascogne (ses vins et surtout l’armagnac), ce domaine entièrement restructuré depuis son acquisition en 1999 offre une panoplie de vins conviviaux et festifs qui allient finesse et personnalité !  Issu majoritairement de gros manseng (entre 60 et 70% selon le millésime) et complété avec du chardonnay, cette cuvée fait un levage de quelques mois en fûts de chêne.  Une couleur jaune paille tirant sur le doré, limpide et brillante. Des arômes de poires et de tilleul précèdent une bouche ample et ronde.  Un vin sec et vif alliant finesse et personnalité avec une légère touche de bois et de fruits tropicaux en rétro qui accompagnera une escalope de veau à la crème servi avec une poêlé de champignaons ou un fromage fumé comme un cheddar ou un gouda ! Domaine La Hitaire gros-manseng/chardonnay 2015 à 17,00$ (12395185)

Domaine La Hitaire gros-manseng-chardonnay 2015

 

En rouge, en provenance du Rioja Alta en Espagne, un vin tout en fraîcheur élaboré uniquement avec du tempranillo et ne faisant aucun élevage sous bois.  Le Moraza 2015 est d’une belle couleur rubis franc, limpide et brillante.  Au nez, nous avons des arômes de fruits mûrs, de bleuets, de prunes une touche d’épice.  Le vin est sec et vif avec une pointe de tanins de fruits qui ne laisse aucune amertume.  Pour ajouter au plaisir, ce vin est issu de culture biologique depuis toujours (4 générations).  Un vin qui agrémentera de belle façon tous les plats de pâtes servis avec une sauce à la tomate fraîche, les pizzas maison, le poulet cacciatore !  Un beau rapport qualité/plaisir à partager.  Moraza 2015, Rioja à 18,80$ (12473825)

Moraza 2015, Rioja

 

Manon Chalifoux

Conseillère en vin