Le vin au Québec

2 vins à déguster cet été

Samedi, juillet 13, 2019 @ 02:07
posted by Francis Roussin

Nous voilà arriver à cet été qui paraissait presqu’irréel il y quelques semaines à peine.  Et pourtant un bon matin, on se lève et on se dit : Pff ce qu’il peut faire chaud!!!  Il faut bien se plaindre un peu de la température, c’est une question de principe!

Pour nous accompagner dans ces discussions sans fin et sans finalité voici quelques suggestions qui elles, devraient faire l’unanimité!

Pian di Remole 2018, IGT Toscana à 14,75$ (12382552)

Mais ce domaine ne se contente pas de faire de grands vins, il élabore aussi des vins accessibles qui sont prêts à être partagés dès leur mise en marché.  C’est le cas du Pian di Remole.  En provenance du cœur  de la Toscane ce vin blanc sec est élaboré avec du vermentino et du trebbianno à part égale, un affinage sur lie pendant quatre mois en cuves inox avant la mise en bouteille permet au vin de gagner en équilibre et d’avoir un certain gras en fin de bouche. Ce vin italien est tout en fraîcheur et en bonheur avec un taux d’alcool de 12,5% seulement, le Pian di Remole est tout indiqué pour l’apéro mais est assez savoureux pour accompagner un risotto aux asperges, ou au poulet aux crevettes.

Pian di Remole 2018, IGT Toscana

Lan crianza 2015, Rioja Alta doc à 16,95$ (741108)

Issu de la région du Rioja Alta en Espagne, ce vin rouge est élaboré avec du tempranillo (96%) et complété avec du mazuelo, le Lan est élevé pour une période de 14 mois en fût de chêne hybrides!  Ce domaine fait partie des pionniers à utiliser ce types de barriques, elles sont en effet composées d’un fond en chêne français et de douelles de chêne américain.  Cela confère une belle complexité au niveau aromatique et une présence tannique très souple.  Un vin sec et équilibré qui assurera des accords très conviviaux à tous vos plats grillés tel que saucisses, cuisses de poulet, côtelette de porc.

Lan crianza 2015, Rioja Alta doc

 

Manon Chalifoux

Conseillère en vin (du jeudi au lundi)

SAQ Sélection Ste-Adèle

FacebookTwitterGoogle+Partager

2 vins Côtes-du-Rhône à découvrir

Vendredi, mai 17, 2019 @ 08:05
posted by Francis Roussin

La Vallée du Rhône est une des plus polyvalentes de la France, deux grandes régions composent cette aire vinicole qui s’étend du nord au sud sur 200km entre Vienne et Avignon.

La partie septentrionale comprend les grandes appellations comme Côte-Rôtie, Condrieu, Hermitage et St-joseph.  Le Sud avec sa mosaïque de terroirs, de cépages et de cultures est fièrement représenté par les appellations Châteauneuf-du-Pape, Gigondas, Rasteau, Beaumes-de-Venise pour ne nommer que celles-là.  Fait intéressant à noter, les armoiries pontificales incrustées dans le verre sont la confirmation que les vins ont été embouteillées dans la région de production.

La Vallée du Rhône c’est aussi des grands noms comme Guigal.  Etienne Guigal qui a travaillé comme œnologue chez Vidal Fleury achète en 1946 une dizaine d’hectare.  En 1961, son fils Marcel prend la relève aux cotés de son père frappée d’une cécité subite. Et aujourd’hui, c’est Philippe, né 1975, qui poursuit l’œuvre familiale.

Guigal est propriétaire d’environ 70 hectares en Rhône nord et Sud.  Pour le reste, il fait affaire avec près de 800 fournisseurs avec qui il entretient des relations étroites pour toujours obtenir des vendanges de très haut niveau qualitatif.  Car oui on peut parler de négoce et de qualité dans la même phrase.

Découvrons d’abord le Côtes-du-Rhône 2017 en blanc.  60% de viognier, 10% marsanne, 8% clairette, 5% bourboulenc et 2% de grenache blanc composent ce vin, pas étonnant que l’on parle de complexité avec un tel assemblage.  Des arômes de fruits blancs à noyau et de fleurs blanches.  En bouche le vin est sec, vif avec beaucoup de rondeur et d’amplitude.  Un vin qui accompagnera sans souci le homard tout frais arriver au marché ou à la poissonnerie! Côtes-du-Rhône 2017, E.Guigal à 20.15$ (290296)

Côtes-du-Rhône 2017, E.Guigal

Puis le Côtes-du-Rhône 2015 en rouge.  Élaboré avec 50% de syrah, 40% de grenache et 10 % de mourvèdre, ce Côtes-du-Rhône n’a rien a envié aux cuvées plus prestigieuse de cette maison.  Bénéficiant d’un élevage partiel de 18 mois en foudre de chêne, le vin exprime des arômes de fruits rouges bien mûrs, d’épices et d’une touche de sous-bois.  Ce 2015 est sec et vif avec des tanins assez présents qui enveloppent les papilles.  Une persistance assez longue et encore beaucourp de jeunesse.  Un vin qui accompagnera parfaitement vos plats de bœuf grillé.  Vous pourriez également le laisser au cellier pour un autre quatre à cinq sans problème.  Côtes-du-Rhône 2015, E.Guigal à 20.35$ (259721)

Côtes-du-Rhône 2015, E.Guigal

 

Manon Chalifoux

Conseillère en vin (du jeudi au lundi)

SAQ Sélection Ste-Adèle

3 vins pour patienter durant la fonte des neiges

Mercredi, mars 27, 2019 @ 01:03
posted by Francis Roussin

Par Manon Chalifoux, Sommelière SAQ

Pour 2019, je suggère que l’expression, « on n’est pas sorti du banc de neige » remplace « on n’est pas sorti du bois » Quand même, tout un hiver!  Le printemps, timidement est à nos portes et un beau matin, ce sera fait, cet hiver mémorable sera à l’horizon!  Pour nous aider à patienter voici quelques suggestions.

D’abord en blanc, un vin ensoleillé et tout en fraîcheur élaboré avec du maccabeo (50%), d’airen (40%) et de verdejo (10%).  Provenant de la Castilla y Léon, dans le centre-nord de l’Espagne, où les vignes bénéficient des conditions de cultures magnifiques, le Codice  est issu de ces vignes âgées de 30 à 70 ans qui sont conduites en culture biologique et qui produisent des raisins apportant fraîcheur, élégance et gaieté dans notre verre.  Avec des notes de fruits blancs et de fleurs, ce vin sec sans aucun élevage vous charmera à coup sûr à l’apéro mais aussi avec une poitrine de poulet farcie aux asperges et fromage à la crème!  Codice 2017, Dominio de Eguren, Vino de la Tierra Castilla y Leon (IGP)à 15,20$ (13942232)

Codice 2017, Dominio de Eguren

 

En rouge, un petit retour dans la région du Languedoc avec le Château Belles Eaux 2015, Les Coteaux.   Une robe rubis profond, brillante et limpide.  Des arômes complexes de fruits noirs, d’épices, de tabac et d’herbes précèdent une bouche aux tanins puissants et riches, sans sucre résiduel important et une acidité vive.  Le tout est complexe et persistant.   Un vin de soleil qui vous apportera réconfort et plaisir avec un mijoté de bœuf, une lasagne ou encore une fondue chinoise. Château Belles-Eaux 2015, Languedoc (AOC) à 18,75$ (13839761)

Château Belles-Eaux 2015, Languedoc

-

Et pour terminer le repas tout en douceur, une liqueur québécoise à base de gingembre et agrémenter de lime et de piment de cayenne!  Élaboré à Gatineau, par Artist in Residence, cette boisson 100% québécoise tout en équilibre est rafraichissante et sans lourdeur.  Vous pouvez l’allonger avec de l’eau tonique pour rendre la boisson plus désaltérante et la déguster à l’apéro! Mayhaven à 33,50$ (13983712)

Mayhaven

-

Manon Chalifoux

Conseillère en vin (du jeudi au lundi)

SAQ Sélection Ste-Adèle

La fabrication du vin mousseux

Mardi, novembre 13, 2018 @ 08:11
posted by Francis Roussin

Par Manon Chalifoux, Sommelière SAQ

Le principe de base pour faire des bulles est de faire de bulles! Le deuxième principe c’est d’avoir du plaisir en buvant nos bulles!

Pour faire un vin mousseux il faut d’abord faire un vin tranquille, par la suite il y aura ajout de sucres et de levures qui se transformeront en alcool et en gaz carbonique, c’est la création de l’effervescence. Cette opération peut se faire de différentes manières et la méthode choisie déterminera la qualité des bulles et bien sur le prix final. Voici donc, de façon très simplifiée, les différentes techniques utilisées pour que vous ayez le plaisir de porter les bulles à vos lèvres.

Gazéification

  1. Élaboration du vin tranquille.
  2. Le vin est stabilisé, sucré et filtré avant d’être réfrigéré
  3. On ajoute le gaz provenant d’une autre cuve
  4. Une fois le gaz dissout, le vin est embouteillé
  5. Donne un mousseux avec des grosses bulles parfaites pour la salutation (tchin-tchin!)



Cuve close (Charmat)

  1. Élaboration du vin tranquille
  2. Le vin reste en cuve dans laquelle on ajoute sucres et levures, la deuxième fermentation a donc lieu en cuve
  3. Mise en bouteilles
  4. Donne des bulles d’une certaine finesse, peut être utilisé pour toutes occasions



Méthode traditionnelle

  1. Élaboration d’un vin tranquille
  2. Tirage = Mise en bouteille
  3. Ajout du sucre et des levures qui donnent de l’alcool et du gaz carbonique
  4. Élevage et remuage pour amener le dépôt de levures mortes au goulot
  5. Dégorgement = Expulsion du dépôt
  6. Dosage = Remplir le vide laissé par le dégorgement par du sucre de canne pur et de vieux vins, c’est ce qui détermine le style du vin: Brut, Extra-sec, sec, demi-sec ou doux
  7. Le meilleur des bulles pour la finesse et l’élégance


Et en pratique!

Pour un vin mousseux d’excellente qualité et sans compromis, je vous suggère le Perle Rare 2014, de Louis Bouillot.  Alliance des quatre cépages, Chardonnay (45%), Pinot Noir (25%), Gamay (20%) et Aligoté (10%), cette cuvée millésimée profite du meilleur de chaque terroir de la grande Bourgogne. Élaborée exclusivement dans les années propices à une cuvée d’exception, la sortie du 2014 était très attendue, après l’élégant et riche millésime 2012. Un élevage de plus de deux ans a affiné la bulle et sublimé les arômes de ce grand vin. Perle Rare 2014 est un Crémant de Bourgogne encore sur sa jeunesse, qui exprime un grand potentiel de garde, beaucoup de finesse et de légèreté.  Élaboré selon la méthode traditionnelle, le résultat est magnifique.   Sec (10g), vif avec des arômes de fruit blanc, de pomme et quelques notes de noisettes.  La bulle est très fine et persistante.  La longueur en bouche est tout en finesse et élégance, Le Perle Rare 2014 vous accompagnera tout au long du repas mais plus spécifiquement avec une raclette traditionnelle, une fondue au fromage ou encore un poisson à chair blanche ou rose légèrement grillé.   Perle Rare 2014, Crémant de Bourgogne aoc de Louis Bouillot à 21,60$ (884379)

Perle Rare 2014, Crémant de Bourgogne aoc de Louis Bouillot

 

Pour les petites occasions qui deviendront grandes, rien de moins qu’un vin mousseux de l’appellation Champagne!  Car si un Champagne est un vin mousseux, un vin mousseux n’est pas nécessairement un Champagne !  Peu de Champagne commercialisé à la SAQ sont des 1er cru et celui de la maison Gardet est tout à fait exceptionnel autant pour son prix que par la qualité offerte.   Il faut absolument vous faire plaisir avec cette excellente cuvée, un blanc de noir issu de l’assemblage de 60% pinot noir et 40% de pinot meunier.  La couleur est pâle, limpide et éclatante.  Les arômes de fruits blancs, de fleurs et en arrière-plan quelques notes de fruits rouges cuits.  C’est en bouche que la finesse et l’amplitude de ce vin se dévoilent. L’attaque est vive, le vin est sec (moins de 10 g de sucre résiduel) et la texture est souple avec une certaine rondeur.  Les chapelets de bulles sont abondants, fins et persistants.  Les saveurs franches accompagneront nos papilles à l’apéritif, avec un foie gras agrémenté d’un filet de miel blanc ainsi que les crustacés.  Champagne Gardet, 1er cru Chigny-les-Roses à 44.00$ (12398600)

Champagne Gardet, 1er cru Chigny-les-Roses

 

Manon Chalifoux

Conseillère en vin (du jeudi au lundi)

SAQ Sélection Ste-Adèle

 

Ruggiero 2015 et Papa Figos 2016

Lundi, octobre 15, 2018 @ 09:10
posted by Francis Roussin

Puisque l’automne est bien arrivé et que le rouge est à l’honneur, je vous entretiendrai de deux vins rouges pour accompagner tous ces beaux mijotés et plats réconfortants de cette belle saison de transition.

Tout d’abord une petite visite au Portugal au vignoble Casa Ferreirinha, situé dans la très célèbre région du Douro, bien connu pour ses portos, mais de plus en plus reconnu pour ses vins rouges secs très qualitatifs.

Propriété de Sogrape (principal producteur portugais), la maison Casa Ferreirinha est le poids lourd historique du Douro et l’un des plus dynamiques. À Casa Ferreirinha se trouve l’emblématique Barca Velha – l’un des plus grands noms venus du Portugal, ainsi que celui de l’un des rarissimes vins du Douro. L’histoire passionnante de Barca Velha remonte à 1952. À ce jour, seulement 17 crus ont circulé – dans le respect des normes extrêmement rigoureuses exigées pour chacune des vendanges. En raison de la qualité inégalée du vin Barca Velha, il se vend à des prix élevés et attire l’attention des collectionneurs du monde entier.

Casa Ferreirinha propose un autre vin – Reserva Especial Ferreirinha – mis en vente seulement les années où la qualité du cru n’atteint pas les normes du Barca Velha. Puis nous avons le Papa Figos. Représentant le loriot d’Europe qui est un oiseau migrateur de couleur jaune soutenu et qui fait son apparition au Portugal lorsque les raisins sont bien mûrs et prêts à être cueilli!

Le Papa Figos 2016 a une robe  rubis violacée, limpide et brillante.  Au nez, des arômes riches de fruits rouges frais tels que la fraise et la framboise puis à l’aération des notes plus complexes d’épices.  En bouche, le Papa Figos est sec et vif avec des tanins de fruits bien présents mais sans lourdeur.  Élaboré avec les cépages locaux très qualitatifs comme le tinta roriz (40%), touriga national (30%), tinta barroca (20%) et touriga nacional (10%), le vin est élevé pour 25% en barriques usagées de chêne français et est assemblé après 8 mois, puis l’affinage se poursuit pour un autre 4 mois en cuves inox pour se reposer en bouteilles jusqu’à la mise en marché.  Un magnifique vin pour accompagner un poulet Tex-Mex ou bien des côtes levées! Papa Figos 2017, Casa Ferreirinham Douro D.O. à 16,95$

Papa Figos 2017, Casa Ferreirinham Douro D.O

Puis du coté de l’Italie, de cette belle région ensoleillée qu’est la Sicile, le Ruggiero 2015 provenant de syrah uniquement et ne voyant que la cuve inox, se présente avec  une robe rubis franc, limpide et brillante avec des arômes de fruits rouges et noirs et quelques notes d’épices.  En bouche, ce vin sec et vif est tout en élégance et en souplesse, aucune lourdeur, aucune amertume!  Que du bonheur apporter par le soleil Sicilien.  Un vin parfait pour un osso bucco de veau, lasagne à la saucisse italienne douce ou tout simplement  avec un bœuf aux légumes racines! Ruggiero 2015, Assuli, Terre Siciliane I.G.T. à 17,90$

Ruggiero 2015, Assuli, Terre Siciliane I.G.T

 

 

Dogheria Pinot Bianco 2017 et Le Clos du Moulin 2011

Lundi, août 20, 2018 @ 02:08
posted by Francis Roussin

Pendant que les écureuils et les geais bleus se payent la traite dans mes plants de bleuets, je réussis quand même à récolter quelques tomates et concombres que j’ai préalablement protégés de la faune environnante. C’est toujours un plaisir de goûter naturellement nos aliments, il en est de même avec le vin, sans en faire une obsession, j’essaie de trouver mon plaisir avec des vins qui ont subi le moins d’intervention possible à la vigne et au chai. C’est le cas du premier qui travaille en culture raisonnée et du deuxième qui est en conversion bio depuis trois ans. Voici donc deux plaisirs à se procurer sans retenue!

L’Émilie-Romagne se situe dans le nord de l’Italie, cette région viticole qui traverse presque d’ouest en est ce pays est  le berceau de la Lamborgini et de la Maserati!  On y fait aussi de magnifiques vins.  Du vignoble Podere di Nespoli, je vous invite à découvrir le Pinot bianco, comme son nom l’indique, le pinot blanc est la base de ce vin à la couleur pâle, limpide et brillante.  Des arômes discrets de fleurs et de fruits suivis par une attaque vive. La texture tout en rondeur s’étire paresseusement dans notre palais. Avec seulement 12,5% d’alcool, ce  vin sec (1,2g/L)  vous charmera par sa simplicité conviviale autant à l’apéritif que comme compagnon de vos plats de pâtes aux fruits de mers, huile d’olive et touche de citron.  Dogheria Pinot Bianco 2017, Rubicone IGT à 14.55$ (13425972)

Dogheria Pinot Bianco 2017, Rubicone IGT

En rouge, une jolie découverte française sous l’appellation Bergerac.  Situé au sud de Bordeaux avec qui elle partage d’ailleurs le même encépagement, cette région jouit d’un climat un peu plus chaud.  Propriété de Gérard Dupuy, qui est aussi propriétaire de Château Beauséjour et Château Langlais, le Clos du Moulin est élaboré majoritairement avec du merlot (65%) et complété avec du cabernet sauvignon, des vendanges manuelles pour protéger l’intégrité des raisins et un élevage de de 14 mois en fût de chêne français de deux ans.  Il en résulte un vin à la robe rubis avec de très légers reflets grenat.  Des arômes discrets de fruits rouges et noirs confits.  Un vin sec (2,7g/L) et vif avec des tanins présents tout en équilibre. Une belle découverte en provenance d’une région méconnue et qui séduira sans équivoque  vos papilles et vos invités.  À déguster avec des brochettes de viandes rouges ou bien des côtelettes de porc.  Le Clos du Moulin 2011, Bergerac à 15.15$ (12859728)

Le Clos du Moulin 2011, Bergerac

 

Manon Chalifoux

Conseillère en vin (du jeudi au lundi)

SAQ Sélection Ste-Adèle

À la découverte des vins du vignoble Villasenor

Jeudi, juillet 19, 2018 @ 05:07
posted by Francis Roussin

Maintenant que tout est à sa place, que la piscine est fin prête, que le BBQ est roi et maître de tous nos soupers, que la ou les destinations vacances sont définies, il ne nous reste plus qu’à prendre la vie comme elle vient, seul ou en bonne compagnie, prenons le temps de savourer chaque instant et si ça vous dit avec un verre de vin à la main!

Aujourd’hui je vous invite au Chili découvrir le vignoble Villasenor. Dans la mythologie sud-américaine, Kenos est le héros et le père des Onas, une tribu indigène vivant dans le sud du Chili.  La légende raconte que Kenos est venu sur Terre pour créer l’humanité et enseigner aux Onas la préservation  de la planète.  La tribu Onas a été  victime de génocide et la maison Villasenor rend hommage à cette tribu de chasseur avec une collection de vin rouge unique. Ce vignoble situé en altitude récolte les raisins à la main et achemine le tout au chai où a lieu la fermentation, le chai a quatre niveaux sous-terrain pour une profondeur de 18 mètres, tout le processus de transfert se fait par gravité, ce vignoble travaille en culture raisonnée et reflète la philosophie des Onas. Voici donc deux de leurs vins rouges disponibles au Québec

Tout d’abord : Kenos Assemblage 2009. Élaboré avec du carménère (40%), du merlot (25%), du cabernet sauvignon (20%) et de la syrah (15%), le vin fait un élevage de 12 mois en fût de chêne français (80%) suivi par une affinage en bouteilles, le vin ne subit aucune filtration.  Avec sa robe rubis légèrement grenat et ses arômes d’épices, de cerises et de sous-bois, l’invitation est lancée!  En bouche, le vin est sec, vif et les tanins sont encore très présents mais tout en finesse, un retour d’épices et de cerise sur une finale persistante.  Un vin à découvrir avec du gibier à poil ou un filet mignon de bœuf !  Assemblage 2009, Kenos, Valle Centrale, Chili à 19,50$  (13551362)

Assemblage 2009, Kenos, Valle Centrale

Puis le Cabernet sauvignon-syrah 2010, dans une proportion de 2/3-1/3 et un élevage similaire à l’Assemblage.  Un vin à la robe rubis intense aux arômes de fruits et noirs, quelques notes de sous-bois.  En bouche ce vin est sec et vif avec des tanins biens présents.  Au final, c’est un vien bien équilibré et persistant qui accompagnera vos grillades de bœuf, de bison ou d’agneau. Prêt à boire mais pourrait patienter quelques années encore! Cabernet sauvignon/syrah 2010, Kénos, Valle Centrale, Chili à 20,35$ (13551354)

Cabernet sauvignon-syrah 2010, Kénos, Valle Centrale

Peu importe lequel vous choisirez, vous ferez une magnifique découverte et obtiendrez un rapport qualité/prix/plaisir exceptionnel!

 

Manon Chalifoux

Conseillère en vin (du jeudi au lundi)

SAQ Sélection Ste-Adèle

2 vins pour célébrer l’arrivée de l’été 2018

Mercredi, juin 27, 2018 @ 04:06
posted by Francis Roussin

Wow, je ne cesse de m’éblouir devant les changements qui s’opère devant moi, un jour tout est gris et un bon matin tout est nuance de vert, on oublie sa veste et sans regret on part pour le travail avec un repas qu’on ira manger à l’extérieur. Même si cette routine revient à tous les ans, je m’émerveille de ces contrastes et m’en réjouit et cela me donne le goût d’aller faire des découvertes vinicoles qui auront le même effet!

En voici le résultat, tout d’abord en blanc Le Bianco di Morgante. Élaboré avec du nero d’avola, Je sais que l’on peut faire du vin blanc avec des cépages noirs puisque c’est la peau des raisins qui contient la matière colorante mais entre la théorie et la pratique il y beaucoup de vin qui coule! Dans ce cas-ci, la surprise est très agréable. Élaboré uniquement avec du nero d’avola, cépage rouge emblématique de la Sicile, les grappes sont délicatement pressées à leurs arrivée au chai, puis drainées en cuves inox où une fermentation prend place à température contrôlée (16°C). Aucune fermentation malolactique n’est effectuée. Le vin est vieilli durant 4 à 5 mois en cuve et 2 mois en bouteilles avant la commercialisation.

Tout d’abord, ne soyez pas surpris par la couleur, jaune très pâle presque blanc (inusité pour un vin blanc!), limpide et présentant une belle brillance. Au nez, le plaisir commence : très aromatique avec des arômes allant des fleurs aux fruits blancs avec en arrière-plan des notes de fruits rouges. Un vin sec, frais avec beaucoup de texture et d’amplitude. Un vin persistant rempli de soleil à partager sans retenueen apéritif, avec des poissons ou un risotto aux asperges! Bianco di Morgante 2017 à 19.80$ (12819558).

En rouge, toujours de l’Italie à l’extrême nord, en Vénétie, le pinot noir de Maculan. Un pinot noir étonnant par sa structure et son intensité aromatique. Un pinot noir à la robe rubis clair, limpide et brillante, des arômes de fruits rouges, d’épices, de légères notes de sous-bois qui laisse présager un élevage en fût de chêne même s’il n’en n’est rien. En effet, ce vin est fermenté en cuves inox mais subit de nombreux bâtonnage, ce qui lui donne cette intensité aromatique et gustative. Un élevage de 12 mois, toujours en cuves inox, complète sa fabrication. Un vin sec, vif avec une belle touche tannique qui accompagnera à merveille vos plats de poissons grillés, brochettes de poulet ou pâtes sauce pomodoro! Pinot noir 2015, Maculan à 19.70$ (11580987)

Manon Chalifoux

Conseillère en vin (du jeudi au lundi)

SAQ Sélection Ste-Adèle

 

2 Vins à découvrir en ce mois de mai

Lundi, mai 28, 2018 @ 07:05
posted by Francis Roussin

Finalement c’est arrivé! Le temps plus clément, le départ de la neige et l’arrivée des nouveautés à la SAQ pour célébrer tout ce qui doit l’être!

En blanc, je me suis fait surprendre par un vin espagnol de la région du Penedes tout près de Barcelone. Tuvi (or not to be) 2016 est issu d’un assemblage surprenant mais tout à fait magnifique! Gewurztraminer, riesling, viognier et xarel-lo sont combinés pour le plus grand plaisir de nos papilles. Chaque cépage est vinifié séparément, pour le viognier, la fermentation se fait en barriques de chêne français neuves suivi par un court élevage de deux mois dans ces mêmes barriques. Les autres cépages sont fermentés puis élevés sur lies pour une période de quatre semaines. Suit l’assemblage final et la mise en marché.

Le Tuvi est pâle, limpide et éclatant, très aromatique sans être caricatural, les arômes de fleurs, de fruits blancs à noyau avec une légère touche herbacée précèdent une bouche ample à l’acidité vive. Un vin très sec, moins de 1,2 g/l de sucre, enrobé et avec une persistance étonnante. Ce vin fera le bonheur de tous à l’apéritif mais agrémentera vos plats de poissons ou de crustacés. Tuvi (or not to be) 2016, Penedes d.o. de Sumarocca à 16.40$ (13574687).

TUVI or not to be

En rouge, à une centaine de kilomètres au sud de Sumarocca, Cellers Sant Rafel produit plusieurs vins dont ce magnifique rouge élaboré avec de la grenache (83%) et du merlot (17%). Ce vignoble d’une quarantaine d’années est situé dans le village de Pradell de la Teixeta, dans l’aire d’appellation Montsant. Joana 2016 est d’un beau rubis limpide et brillant. Au nez, des arômes de fruits rouges frais (fraises, framboises) et en bouche le vin est très sec (1.7g/L), vif et les tanins sont présents sans être lourds. Un vin de plaisir qui accompagner sans hésiter les tapas, les charcuteries, les brochettes de poulet et pourquoi pas un saumon grillé. Joana 2016, Penedes de Cellers Sant Rafal à 16.80$ (13581246).

Joana 2016, Penedes de Cellers Sant

2 excellents vins à découvrir

Mardi, mars 13, 2018 @ 09:03
posted by Francis Roussin

Au mois de mars nous avons tellement hâte que le printemps arrive que nous avançons l’heure afin de profiter au maximum de cette luminosité grandissante annonciatrice de renouveau!

Et pour les nouveautés, je vous en présente deux! De plus ces deux nouveautés sont vinifiées que pour le marché canadien, cela vous donne une idée de la place que nous prenons pour ces viticulteurs!

Petit plaisir 2017 est élaboré avec les cépages sauvignon blanc (40%), alvarihno (20%), chardonnay (20%) et chenin blanc (20%) est très aromatique. Les raisins ont été cueillis et triés à la main pour ensuite être écrasés dans des cuves individuelles où ils ont été clarifiés et mis au repos. Le Chardonnay a été transféré dans des fûts pour subir une fermentation et par la suite, un vieillissement sur lies. Les autres cépages ont été fermentés Tout d’abord voici un petit plaisir en provenance de l’Afrique du Sud. Le vignoble Plaisir de Merle est situé au pied des montagnes de Simonsberg dans la région de Paarl. Les chais sont sous la gouverne de Niel Bester depuis 1993, lui qui a fait les vendanges à Château Margaux en 1992 avec le Professeur Paul Pontallier qui est consultant pour Plaisir de Merle depuis 1990!en cuve et laissés sur lies pendant deux mois. Par la suite, ils ont été retirés et laissés pour trois mois supplémentaires sur les lies avant l’assemblage final.

Mariant le fruit blanc aux agrumes en passant par quelques notes florales, les arômes sont le point de départ pour une mise en bouche. Très sec, avec seulement 1,6 g/L de sucre résiduel, l’acidité est vive avec une légère rétro de pamplemousse mais sans lourdeur ou amertume. Un vin rafraîchissant offrant tout de même une certaine rondeur qui vous accompagnera en toute légèreté à l’apéro mais aussi avec un poisson blanc, filet d’huile d’olive et jus de citron. Petit Plaisir 2017, WO coastal Région Stellenbosch à 15,95$ (13466678)

Petit Plaisir 2017, WO coastal Région Stellenbosch

En rouge, un vin en provenance de l’Italie centrale : Les Abruzzes. Bien connu pour le cépage montepulcianno dont sont issus la presque totalité des vins de cette région disponible sur notre marché, voilà que Podere Castoranni, propriété de Jarno Trulli nous a vinifié une cuvée exclusive issu du cépage cabernet sauvignon : Lupaia 2014. Bénéficiant d’un élevage de douze mois en fût de chêne usagé et avec un petit 5,4 grammes de sucre résiduel par litre le Lupaia se présente avec une robe rubis intense, limpide et brillante; suivi par des arômes de fruits rouges bien mûrs, une touche d’épices, de cèdre. En bouche, nous avons droit a un vin tout en équilibre avec une belle fraicheur et des tanins soyeux. La persistance et la puissance tout en réserve feront de ce Lupaia l’invité parfait pour vos viandes rouges grillées au BBQ. Lupaia 2014, Terre di Chieti IGT à 16,85$ (13481421)

 

Manon Chalifoux

Conseillère en vin (du jeudi 14h00 au lundi 18h00)

SAQ Sélection Ste-Adèle